Actualites ACCEO

Toutes les informations qui peuvent vous intéresser

Retour aux actualités

Comment bien gérer vos travaux ascenseur

Étapes et conseils

Publié le: 05 - 07 - 19

Que ce soit pour le confort d’utilisation ou l’accessibilité des personnes à mobilité réduite, l’ascenseur est aujourd’hui un équipement de plus en plus plébiscité. La création d’un ascenseur dans un immeuble peut même être rentable, car en plus d’améliorer l’attractivité du bien, il permet d’en augmenter la valeur de 5 à 20%. Une fois qu'il est présent dans un bâtiment, il devient rapidement indispensable pour les usagers. Malheureusement, la réalisation de travaux de création ou de rénovation d’ascenseur est souvent difficile à organiser et représente un vrai casse-tête pour le syndic des copropriétaires ou le gestionnaire d’immeuble. C’est pour cela que nous vous proposons de découvrir quelques clés pour bien gérer vos travaux ascenseur.


Bien préparer ses travaux ascenseur.

Si la création ou l’amélioration d’une installation est bénéfique pour les usagers du bâtiment, sa réalisation peut coûter cher aux propriétaires. Comptez entre 80 000 et 140 000 € en moyenne pour créer un ascenseur dans une copropriété de 5 étages disposant d’une configuration idéale. De plus, les travaux ascenseur sont souvent un parcours semé d’embuches : présence d’amiante, problèmes structurels, difficultés administratives, non-conformités … Il est donc important de bien préparer les interventions. Voici quelques étapes à respecter.


Réaliser les études préalables.

Dans les bâtiments existants, la création ou la modernisation d’un ascenseur peut présenter de nombreuses difficultés. Avant d’entamer des travaux, il faut bien connaitre l’environnement.

Pour cela, il est préférable de faire faire les diagnostics de recherche d’amiante ou de plomb avant le début des travaux. Ces diagnostics permettront d’assurer la protection du personnel et de réduire le risque de mise à l’arrêt du chantier. Ensuite, nous vous conseillons également des études techniques.  

Par exemple, dans le cas d’un remplacement, une étude technique de l’ascenseur existant permettra de connaitre avec précision les caractéristiques du système et d’anticiper les éventuels écueils à venir lors des travaux. Dans le cas d’une création, la réalisation d’une étude de faisabilité permettra de mieux comprendre le bâtiment, de valider la fiabilité du projet et de prédéterminer les caractéristiques nécessaires à son bon fonctionnement.

Plus d’informations sur l’étude de faisabilité.

Dans les bâtiments en construction la démarche est tout autre. Cependant, le besoin de bien comprendre son environnement perdure. Dans ce contexte, il est conseillé de faire réaliser une étude approfondie du projet afin de déterminer le bon emplacement et les bonnes caractéristiques de l’ascenseur pour garantir un accès fluide aux différents niveaux. Pour cela, il est par exemple conseillé de faire réaliser une étude du trafic pour déterminer quels seront les déplacements les plus courants, l’importance des flux, la répartition du trafic au cours de la journée, etc. Autant d’informations qui permettront de définir les contraintes d’utilisation de l’ascenseur et donc ses caractéristiques techniques optimales.

Plus d’informations sur l’étude de trafic.


Définir le projet.

Bien définir son projet est primordial pour la suite des opérations. Pour ce faire, nous conseillons de commencer par mettre au clair les besoins réels en combinant les souhaits des usagers aux résultats des études préalablement réalisées.

Puis, de déterminer l’ensemble des contraintes techniques à respecter. En s’appuyant sur les plans, les observations réalisées et l’ensemble des documents disponibles, il sera possible de définir les contraintes techniques de l’appareil (taille de la cabine, emplacement des portes palières …).

Enfin, il faudra affiner le budget nécessaire à la réalisation des travaux ascenseur. Le prix d’un ascenseur varie en fonction de nombreux critères préalablement établis : Technologie, capacité de charge, nombre d’étages, l’esthétique, etc. En général, le coût des équipements d’un ascenseur se situe entre 45 et 75 000 €, mais les tarifs de certains ascenseurs peuvent aller bien au-delà. À ces montants, il faudra rajouter le tarif de l’installation, oscillant en général entre 20 et 40 000 €, et celui des travaux annexes.


Organiser et suivre les travaux ascenseur

Une fois que le projet est bien défini, l’exposer de manière claire et précise aux prestataires leur permettra de proposer des solutions adaptées.


Consulter les prestataires.

Pour cela, il faudra rédiger et transmettre aux ascensoristes interrogés un cahier des charges complet intégrant un cadrage normatif, un cadrage technique et un explicatif précis des attentes. L’ensemble de ces rubriques devra être le plus détaillé possible. L’utilisation d’un vocabulaire spécifique et la traduction technique des attentes exprimées permettront d’assurer de la bonne compréhension du prestataire et donc de recevoir des offres correspondant techniquement aux besoins déterminés précédemment.

Une fois les offres des prestataires reçues, il faudra choisir la meilleure offre. De manière générale lorsque vous réalisez une consultation d’entreprise il est important de ne pas fixer son choix uniquement sur l’aspect prix. En effet, comme il est souvent le facteur principal de décision les entreprises essayent généralement de minimiser les coûts quitte à proposer des solutions ne correspondant pas réellement aux besoins établis. Nous conseillons généralement d’établir une note dont 60% sera basée sur la qualité technique et 40% sur le prix.

Plus d’informations sur la gestion de travaux ascenseur


Suivre et réceptionner les travaux ascenseur.

Dès que le prestataire est choisi, le suivi du chantier peut commencer. Il est important de bien cadrer la prestation dès le début des travaux ascenseur afin de simplifier leur suivi.

Il sera par exemple important de vérifier que toute la documentation administrative est en règle, d’avoir anticipé la zone de stockage ou encore de disposer d’un planning prévisionnel de travaux précis et détaillé.

Vérifier tout au long du chantier des travaux que les différents points techniques réalisés sont conformes à la réglementation vous permettra d’éviter d’avoir à effectuer d’importantes modifications à la fin du chantier.

Enfin, avant de réceptionner les travaux nous conseillons de toujours réaliser un contrôle de la conformité de l'ensemble des points inscrits dans le cahier des charges. Si ce travail est assez facile à réaliser pour ce qui est des éléments visibles en cabine, sur les portes palières ou même en gaine, il est souvent beaucoup plus difficile d’apprécier les aspects techniques tels la vitesse, l’accélération, la décélération, les vibrations, etc. C'est pour cela, nous vous conseillons de faire réaliser des mesures l’aide d’un outil spécifique nommé le PMT (Physical Mesure Technologie).

Enfin, nous vous conseillons de remettre à jour votre contrat d’entretien et de faire réaliser un bilan de l’état initial de l’appareil au moment de la prise de fonction du prestataire de maintenance.

Plus d’informations sur le PMT